Pour remédier aux publicités en boucle qui présentent à nos papilles des coffrets remplis de chocolats blancs alléchants, retour immédiat à la réalité. Célibataire ou en couple, comment affronter la Saint-Valentin avec nos écrans qui nous ont répété toute la semaine ô combien cette journée doit être célébrée ?

Profiter du 14 février.

J’entends les célibataires geindre depuis le fond de leurs lits. Vous pataugez entre les femmes aux cœurs brisés qui ne cessent d’écouter La Grenade de Clara Luciani pour se trouver un petit côté femme fatale ? Ne paniquez pas, vous risqueriez de tomber dans le creux de leurs bras. La Saint-Valentin des temps modernes, c’est donner de l’amour aux gens qui nous entourent. C’est vrai, votre petit cœur tout mou se serre quand vous foncez devant les fenêtres des rues, tel un fantôme, alors que vous apercevez un joli couple se lover dans le canapé d’un café. Mais la bonne humeur passe par celle que l’on renvoie. Pas le temps de se relâcher, à la Saint-Valentin, il faut prendre un peu de temps pour faire plaisir autour de soi.

Il est vrai que l’amour peut effrayer d’une certaine manière. Mais il est beau quand il est vrai. Ressentir la capacité de s’améliorer l’un l’autre est un sentiment inédit, dont votre partenaire est le seul complice. La beauté de ce sentiment, c’est qu’il vous tombe dessus. Et cela concerne même ce couple qui s’embrasse langoureusement dans le tramway pendant que vous essuyez un filet de bave sur votre manche. Il faudra vous y faire ! Alors pensez-y, la fête de la Saint-Valentin n’est pas destinée que pour les couples, et encore moins une excuse pour perdre en productivité. C’est un rappel de bienveillance qui se répand à échelle mondiale, le temps d’une journée.

Il paraît que l’amour court les rues. Sinon, pour être sûr de tomber sur les plus romantiques, allez sur Tinder.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :